Morsang-Fleury Handball


La voix du nord

La voix du nord

15/04/2014 : contre le dernier, l’USG a plié le match en une mi-temps

Morsang n’a pas gagné son deuxième match de la saison à Gravelines, et a justifié sa dernière place au classement. Les Morsaintois n’ont rivalisé que quelques minutes avant de concéder un écart, d’abord de 3 buts (7-4, 12e) puis de 5 buts (10-5, 18e).

Gravelines déroulait, se jouait facilement de la défense atypique de l’adversaire pour scorer à chaque attaque ou presque ! Mais c’est surtout dans les cinq ultimes minutes de la première période que les Franciliens buvaient la tasse, puisqu’ils retournaient au vestiaire avec 10 buts de retard (18-8).

Le coach Usgiste fit ensuite tourner son effectif et chamboula les bonnes habitudes de ses troupes, qui manquèrent parfois de rigueur, parfois d’efficacité, voire de sérieux, pour continuer sur leur lancée. Certes, il n’y eut jamais péril en la demeure, mais Morsang revint de 12-21 à 16-21 (42e), se rapprochant même à quatre longueurs des Maritimes à 10 minutes du terme (20-24).

Gravelines, sans s’affoler, retrouva assez de vigueur, après un judicieux temps mort, pour reprendre ses distances. Il faut dire que les cadres avaient repris place sur le terrain, et ont permis aux Gravelinois de s’imposer 30-24 contre un rival courageux mais manquant de qualité.

À quatre journées du terme, les protégés du président Danielewicz n’ont plus que les affaires courantes à expédier. Malgré tout un match retient leur attention, celui qui les opposera bientôt au leader Saint-Valéry-en-Caux, qui pourrait tout perdre en cas de défaite dans le Nord. Cette rencontre du 10 mai intéressera au plus haut point l’USDK et Hazebrouck, tapis dans le sillage du leader prêts à profiter d’un revers de celui-ci !

Les buts de l’USG : Lemattre 4, Deblonde 7, Pierre 1, Broeders 3, Straseele 4, Lagouche 3, Deboes 5, Larangé 1, Merlen 2.

15/12/2013 : victoire logique des Hazebrouckois face à la lanterne rouge

Samedi soir, les Hazebrouckois ont remporté une victoire logique face à la lanterne rouge, Morsang (24-34).

Le match

Les Hazebrouckois ont eu, comme d’habitude, du mal à rentrer dans la rencontre (6-6, 10e). Hazebrouck disposait de quatre buts d’avance (11-15, 25e), avant de prendre un 0-3 en deux minutes (14-15, 27e). La pause était atteinte sur un avantage de trois buts (15-18).

Le HBH 71 restait toujours devant, mais n’arrivait pas à « tuer le match » (18-21, 35e ; 23-26, 50e). Les locaux craquaient physiquement et prenaient un 5-0 dans les cinq dernières minutes (24-34).

L’écart de dix buts est très flatteur pour des Hazebrouckois qui devront mieux rentrer dans le match à Gravelines, samedi, s’ils veulent revenir avec une nouvelle victoire.

L’avis de Florian Bonin, meilleur buteur de la rencontre avec dix buts

« On a encore eu du mal à se mettre dedans. Il a fallu une piqûre de rappel d’Hervé (Hervé Martin, entraîneur) pour rectifier le tir. On aurait dû faire la différence avant. À la fin, on a continué sur le même rythme, ce qui prouve notre bonne condition physique. À Gravelines, il faudra mieux rentrer dans la rencontre, car les Gravelinois restent sur trois victoires et ne nous feront aucun cadeau. L’absence des trois défenseurs n’est pas une excuse. Ce sont les aléas d’une saison. À nous de compenser avec plus d’envie sur le terrain. »

Les impressions de l’entraîneur, Hervé Martin

« L’écart de dix buts est flatteur pour nous, devant une équipe en net progrès. On a fait un match sérieux et, dans le dernier quart d’heure, avec de bonnes relances d’Anthony Carette, nos montées de balle rapides ont fait la différence. Ce serait bien de gagner à Gravelines pour bien se positionner sur le podium, car les grosses équipes vont s’affronter. Il faut se serrer les coudes avant de récupérer, dans deux ou trois semaines, nos défenseurs blessés (Éric Fruchart, Loïck Tange et Jérôme Beun). »

MORSANG – HAZEBOUCK : 24 – 34 (Mi-temps : 15-18).

15/12/2013 : l’USDK 2 confirme à Morsang

Dunkerque n’est pas tombé dans le match piège pour son déplacement à Morsang, le dernier de la poule 3 de N2. En s’imposant 22-31, le centre de formation maritime passera les fêtes de fin d’année dans le top 4. De bon augure pour 2014…

Avec plus cinq à la mi-temps, l’USDK2 entrevoyait d’ores et déjà la victoire grâce à une bonne entame. Sous l’aile de Clément Lhuillier, auteur d’un match référence (8 buts), Dunkerque continuait sa marche en avant pour s’imposer avec neuf longueurs d’avance. Avec seulement 22 buts encaissés, les Dunkerquois pouvaient une fois de plus se féliciter des bienfaits de leur défense.

« Pour le moment, finir dans le top 4 doit être dans la tête de chaque joueur », fixait comme objectif Richard Demaret. D’ici là, la formation nordiste peut profiter d’une trêve bien méritée d’un mois…

MORSANG-DUNKERQUE : 22-33 (11-16).

USDK 2 : Bello 2, Billant 3, De Cocker 1, Hoarau 2, Lhuillier 8, Mahamoud 3, Michel 4, Nieto 2, Scattolari 6.

06/12/2013 : Dos au mur, les «Carabiniers» de Billy-Montigny sont dans l’obligation de battre Morsang-Fleury

Le CBM, s’il veut sortir de la zone rouge avant la trêve, se doit de battre dans un premier temps la lanterne rouge, Morsang-Fleury, puis devra s’imposer en déplacement à Ivry. Mais avant de penser à ce dernier match de l’année, les joueurs de Christophe Néguédé doivent passer la première étape en s’imposant ce soir à domicile face aux Parisiens.

Deux victoires sur deux matches, c’est l’objectif fixé par Thierry Szkaradek, le président du CBM : « J’ai rencontré et discuté avec les joueurs après la défaite à Torcy. Je les ai mis devant les faits. Il y a un but à atteindre. Et quand je regarde ce groupe, je me dis qu’il y a de la valeur. Donc, nous pouvons nous en sortir. Je garde espoir en cette équipe. Cet espoir a du sens. Je veux que les joueurs se ressaisissent en remportant les deux prochains matches qui sont largement à leur portée. De plus, je souhaite que les joueurs se recentrent sur le jeu ». Pour les dirigeants et le conseil d’administration, le club est entré dans le plan d’urgence. « Toutefois, Billy est armé pour se sortir de cette situation. Nous avons une grande chance de nous sortir de la zone rouge à condition de glaner les six points. Les joueurs doivent désormais penser aux deux prochains matches et être concentrés 120 minutes. Il n’est pas question de lâcher. Cet espoir, nous pouvons y croire. Quand nous analysons notre série compliquée face à des équipes comme Hazebrouck et Amiens, Billy n’est pas loin. Donc, il est temps que les Carabiniers nous montrent ce qu’ils ont de meilleur et ce à partir de ce soir contre Morsang-Fleury. » déclare Thierry Szkaradek qui exhorte ses joueurs à montrer le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain.

Maintenant, les Billysiens devront se méfier de la lanterne rouge qui n’a pas gagné un seul match mais qui depuis peu défend chèrement sa peau. Il faudra que le CBM évite le match piège.

Morsan-Fleury (12e ; 8 points) – Billy-Montigny (11e ; 11 points) : samedi 7 décembre à 20h30 pour le compte de 9e journée de championnat de N2.

25/11/2013 : l'USG, pas facilement, mais avec sérieux

Sans Léo Deblonde, mais avec des cadres au rendez-vous, et des apports bienvenus de joueurs se mettant petit à petit au diapason des titulaires, l’USG s’est imposée à Morsang (26-30).

Pour ce second succès hors de leurs bases, les Gravelinois ont gagn
é à un endroit proche de celui de leur premier succès : Morsang se situe un peu au sud de Savigny-sur-Orge, défait lors de la première journée.

Morsang demeure la seule équipe sans victoire après cette 8e journée, et semble bien parti pour devenir l’une des deux équipes qui rejoindront la N3, en fin de saison. Pourtant, peu à peu, les Franciliens se mettent au niveau de leurs adversaires, vainqueurs de haute lutte d’un promu qui a encore des ressources. Gravelines en a fait l’expérience, se voyant mené d’entrée par une équipe plutôt mordante. Jusqu’à 11-9 (18e), les locaux ont fait la course en tête, avant qu’une série du duo Broeders- Larangé ne permette aux visiteurs d’inverser la tendance (11-13, 23e, puis 15-17).

Ensuite, l’USG défendit bien, prenant progressivement ses distances sur un adversaire sans solutions. À 26-18 (48e), l’affaire semblait bien engagée. Mais Gravelines s’essouffla, devint à son tour inefficace pour scorer et Morsang en profita pour revenir. Sans jamais affoler pourtant les équipiers d’un Grégory Pierre serein comme les siens. Malgré un retour à 26-29, les Banlieusards s’inclinaient logiquement sur une dernière réalisation d’Andritt, une autre belle surprise de la soirée.

Participer au site : news photo video
avatar Se connecter